Chroniques litteraires

« Clara au Guatemala » de Sophie Rouzier

Je partage avec vous aujourd’hui une folle découverte avec ce service presse que l’auteure, elle même, m’a confié.

Sophie Rouzier est une globe-trotteuse de 34 ans. Elle a fait des études de lettres étrangères qui l’ont conduit à déménager en Irlande. Après avoir rencontré son grand amour et aujourd’hui mari, elle part alors en Allemagne et fait de Munich son nouveau chez elle.
Aujourd’hui expatriée, elle n’arrête pas de voyager pour autant et donne à l’Antarctique le grade de coup de cœur. A travers sa joie de vivre et sa passion de l’écriture, Sophie Rouzier veut partager sa passion du voyage dans ces écrits. Elle écrit et auto-édite en 2017 « Clara au Guatemala » dont voici le résumé :

“Clara, Clara, Clara, qu’est-ce qu’on va faire de toi!“ Cette phrase Clara l’a déjà entendue des millions de fois, que ce soit de la bouche de son patron, de ses parents ou même de ses amis. Elle ne sait que faire de sa vie. Un jour, elle est pigiste pour un magazine féminin, le lendemain serveuse dans un bistrot. Quand trouvera-t-elle sa voie? Quelle est sa destinée?
C’est lorsque sa tante Flor lui parle de ses origines guatémaltèques que Clara n’a plus qu’une idée en tête: partir au Guatemala pour découvrir l’histoire de sa famille! Un événement troublant a obligé ses grands-parents à fuir leur pays. Pourquoi sa mère rejette-t-elle tout ce qui a trait à ses origines? Pourquoi personne ne s’est donné la peine de lui apprendre l’espagnol?
Accompagnée de ses deux acolytes Matthew et Clay, elle va mener une enquête qui va les conduire à la capitale de Guatemala City, dans la jungle de El Mirador mais aussi dans la superbe ville coloniale d’Antigua. Entre secrets de famille et histoires d’amour, bronzette et rando, nouvelle culture et découverte de soi, Clara va en vivre des aventures, sans perdre pour autant son côté glamour!

clara.jpg

Vous pouvez retrouver d’autres informations directement sur le site de l’auteur (ici). Je vous informe aussi que l’auteur, dans sa gentillesse, a bien voulu m’accorder une interview dans laquelle vous pourrez plus la connaitre et qui sera publié d’ici peu.

Mon avis

Nous découvrons avec ce roman une couverture qui m’a beaucoup plu pour sa fraîcheur, sa gaieté et son aspect très coloré. Le résumé, quand à lui, me garantissait de passer un bon moment et Sophie Rouzier ne m’a pas déçu.

Nous rencontrons dès la première page celle que nous suivrons jusqu’à l’autre bout du monde : j’ai nommé Clara. Clara est une jeune femme qui ne sait pas trop où elle en est. Elle passe de travail en travail sans vraiment savoir ce qu’elle veut faire de sa vie. Elle n’arrive pas à garder un homme dans sa vie alors qu’elle cherche le grand amour.
Sa tante tombant soudainement malade, elle parle alors à Clara de leur origine guatémaltèque et de leur départ précipité alors qu’elle avait 16 ans. Clara y voit alors une révélation et décide sur un coup de tête de partir pour le Guatemala et, qui sait, de connaître la raison de leur départ précipité.
J’ai beaucoup apprécié le personnage de Clara qui, loin des clichés de certains romans d’être une acheteuse compulsive sans cervelle, se pose des vrais questions sur le bonheur qu’elle n’a pas encore trouvé tant côté professionnel que côté amour. Elle nous ressemble tous à un moment de notre vie et son côté tête en l’air m’a particulièrement amusé.

Nous rencontrons ensuite Clay, personnage qui entre par hasard dans la vie de Clara mais qui aura une grande importance dans son expérience de vie. Clay est le genre serviable et charmant. Il est loin d’être bête et est même très percutant dans ces propos, ce qui agacera Clara mais pas que.

Clara fera ensuite la rencontre de Matthew une fois au Guatemala. Matthew est le genre séducteur et qui le sait, entreprenant et ne laisse pas Clara indifférente. Il sera toujours présent pour Clara, tout comme Clay.

Ensemble, ils parcourront le Guatemala non seulement pour le faire découvrir à Clara et lui montrer ses origines mais aussi pour l’aider dans sa quête de vérité concernant le départ précipité de sa famille. Cette enquête les emmènera vers différents lieux emblématiques du Guatemala et elle ne s’avérera pas si simple que ça.

Sophie Rouzier a su me captiver et me faire plonger dans son histoire jusqu’à la fin. Sa plûme est drôle et douce. Les nombreuses recherches que l’auteur a faite concernant le Guatemala se ressentent au fil du roman. Les descriptions sont telles qu’on se croirait la-bas avec Clara.
J’ai apprécié le fait que le roman soit construit comme un journal, celui de Clara, avec des listes et toutes ses pensées. Je félicite l’auteur pour les cartes des lieux visités par Clara dispersés sous forme de dessin dans le roman qui ont leur charme.

Le mot de la fin

Sophie Rouzier et son roman « Clara au Guatemala » sont une superbe découverte. Le mélange d’humour, d’amour et de magnifiques paysages sont un pari gagnant pour l’auteur.

Je le recommande pour tous les amoureux de voyages et de bons moments.
Clara vous emmènera au Guatemala pour de fabuleux instants.

Livre disponible en version papier et numérique ici.

Publicités

1 thought on “« Clara au Guatemala » de Sophie Rouzier”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s