Chroniques litteraires

« Strawberry Fields » de E.R Link

Il y a quelques jours, j’ai eu le plaisir de vous faire découvrir l’auteur E.R Link un peu plus dans l’intimité. Aujourd’hui c’est son roman « Strawberry Fields » dont nous allons parler.

J’ai découvert E.R link grâce à la plateforme de Service presse dont je vous avais parler dans un précédent article. J’ai tout de suite accrocher avec son univers Steampunk qui m’a donné envie de lire son roman « Strawberry Fields ». 

Résumé 

En Talégalle, pays de la Terre des Brumes, malgré la menace de conflit avec l’empire voisin, une partie de la population prospère grâce au commerce des soieries. Mais la pauvreté fait également rage : gangs de voyous dominent dans les grandes villes tandis qu’en campagne les orphelinats sont surpeuplés. Le destin d’Axelle, Quentin et Kimberley, trois orphelins du foyer de Saint-Jéthel sera intimement lié aux soubresauts de l’histoire taléganne. Strawberry Fields est une histoire d’amour aux accents steampunk

Mon avis

Comme elle nous l’avait confié lors de l’interview, ce roman est mûri depuis 20 ans et je vous confirme que cela se sent. E.R Link a réussi le pari fou de créer un univers de A à Z. Education, religion, politique, économie, territoire, guerre, tout est présent et sort directement de l’esprit de l’auteur. Elle détaille avec une grande précision tout cet univers. Ce style de roman peut faire peur au premier abord notamment pour toutes les informations de contexte que vous avez au fur et à mesure des pages. Cependant c’est avec une plume captivante et très agréable à lire que E.R Link nous emmène en Terres Brumes.

Les personnages sont vraiment intrigants et très bien pensés. Ils ont tous une histoire profonde, triste et pour beaucoup violente. Tout au long du roman, nous grandissons avec eux. 

J’ai vraiment adoré sentir et voir grandir l’idylle entre Axelle, la bagarreuse, la blessée et Quentin, le solitaire, le mystérieux. J’ai adoré aussi l’amitié très bizarre entre eux 2 et Kimberley (et Ophelie). Kimberley est une petite fille à la personnalité étrange, pour ne pas dire Schizophrène, et pourtant elle nous fait de la peine dans ses essais d’attirer l’attention à tout prix (sans doute dû au sentiment d’abandon).

J’ai tellement été obsorbé en Terre Brume qu’une atmosphère pesante, mêlée à la peur, m’envahissait quand Charlaine apparaissait.

E.R Link a même su incorporé des subtilités de son univers en glissant dans son roman, des pages de journaux intimes des personnages, des portraits et des journaux officiels des Terres Brumes. J’ai vraiment adoré ces pages si bien faites, semblant tellement réelle et historique.

Le mot de la fin

Vous ne serez pas déçu de vous lancez dans l’aventure de « Strawberry Fields« . Tout le roman se déroule parfaitement avec ses joies, ses tristesses, ses doutes, ses peurs et ses romances. 

C’est une lecture que je vous recommande vivement à vous, fans de fantastique et de Steampunk. Et qui sait, peut-être en convertira-t-il d’autres ? 

Livre disponible ici ! 

Publicités

1 thought on “« Strawberry Fields » de E.R Link”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s