« Ces oiseaux qu’on met en cage » de Marjorie Levasseur

Aujourd’hui, je vous emmène vers une fabuleuse découverte faite grâce à simplement.pro et l’auteur à qui je dis un grand merci.

Je vous ne présente plus Marjorie Levasseur, mon auteure coup de cœur dont vous pouvez retrouver l’interview ICI ainsi que la chronique de son premier roman ICI et de son deuxième ICI.

Dans ma chronique d’aujourd’hui, je vous parlerai de son troisième roman « Ces oiseaux qu’on met en cage » dont voici le résumé :

SAMUEL, FABRICE, MANON, FRANCK, ANNE-LISE…
Vu de l’extérieur, leur vie semble parfaite, mais doit-on toujours se fier aux apparences ?
Un jour, arrive le geste de trop, l’événement qui fait dérailler la marche routinière du train de l’existence. Les masques tombent, le vernis craque.
Au fil des rencontres, des tragédies, apparaît la nécessité pour ces jeunes gens et leur entourage d’évoluer, de retrouver une liberté perdue…
D’ouvrir la cage, quel que soit le prix à payer.

cage3

Mon avis

Nous retrouvons la fabuleuse Marjorie Levasseur avec une couverture plutôt sombre qui annonce de gros drames et promet de grandes émotions. Le titre n’a fait qu’accentuer mon envie de commencer ce roman et il s’avérera tellement révélateur.

Dans cette histoire, nous rencontrerons cinq personnages principaux. Chacun aura affaire à des événements tristes et tragiques qui feront basculer leur vie à tout jamais.

Le premier dont nous faisons connaissance est Fabrice. Fabrice est un personnage qui dès le début est torturé et en proie à de grandes blessures liés à sa famille. De Fabrice découlera la suite des événements.

Depuis quelques jours, il avait l’impression de se noyer, de ne déjà plus appartenir à ce monde. Il était orphelin et apatride, errant à la recherche de son identité, mendiant une famille qu’il n’avait plus. Plus rien ne le raccrochait à cette vie.

Nous rencontrons ensuite Manon. Manon est une femme qui a tout pour elle, belle, gentille, elle est avocate et s’est fait sa place à force de volonté. Mais les apparences peuvent être trompeuses et un sourire peut cacher beaucoup de choses et de blessures.

Arrive alors Samuel, celui autour de qui tout va graviter. Samuel, tout comme Manon, a tout pour lui. Il est avocat, petit chouchou de ses parents, beau et désiré de toutes. Cependant, une vie, aussi parfaite soit elle, peut se briser face au drame et comme beaucoup des personnages de ce roman, Samuel n’échappera pas aux affres de la vie.

Colette fait ensuite son apparition. Cette veuve, maman, grand-mère de 78 ans dont l’ingratitude de ses enfants va lui faire finir sa vie en institution. Mais Colette a du caractère et ne l’entend pas de cette oreille. Elle va donc hébergé un jeune qui, en contrepartie, lui donnera de son temps. Elle ne serait donc pas seule et cela ferait enrager ses enfants. Colette s’avérera être une vieille dame très perspicace, généreuse et aux goûts plutôt originaux.

Au cours de l’histoire, nous finirons aussi par découvrir Anne-Lise et Franck. Tous deux policiers, tous deux vivant avec leur drame et pourtant tellement différents, allant jusqu’à se méfier l’un de l’autre. Pourtant chacun jouera un rôle dans la vie de chacun des personnages.

Marjorie Levasseur m’a encore ravi de sa plume toujours aussi efficace et délicate. Chaque personnage est présenté avec finesse. Un rythme effréné vous captivera jusqu’au croisement ultime de chacun. Ce roman est fait pour voir ses pages tournées et tournées encore. Je l’ai personnellement et littéralement avalé.

Le mot de la fin

Marjorie Levasseur ne fait que confirmer une fois de plus son statut d’auteure coup de coeur avec ce drame enivrant aux personnages tellement attachants.

Je ne peux que le recommander à tous les amateurs de sensations, à tous les amateurs d’histoires fortes. Vous ne pourrez que vous plongez dans les histoires de ces personnages, vous amenant ainsi à remettre en question votre propre vie et ses problèmes tellement insignifiants.

Livre disponible en version numérique et papier :

Publicités

3 réflexions sur “« Ces oiseaux qu’on met en cage » de Marjorie Levasseur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s