« Iliot – La Matava » de Baptiste Piriou

C’est vers une merveilleuse découverte que je vous emmène aujourd’hui et je remercie l’auteur et le site simplement.pro sans qui rien n’aurait été possible.

Baptiste Piriou est un jeune auteur qui vit à Los Angeles depuis 2015. C’est lors du décès de son grand-père que Baptiste Piriou se crée un monde imaginaire tout naturellement pour lui. Il décide ensuite de se lancer et de tout écrire sur papier pour ne louper aucun détail. Le pays des Ténèbres était alors né et son personnage, Iliot, prend alors vie au fur et à mesure que le style glisse sur le papier.

Comme chacun, la scolarité ainsi que la vie active ont pris un place importante dans le quotidien de Baptiste Piriou et il délaisse un peu l’écriture. En partant vivre à Los Angeles à l’âge de 23 ans et grâce à un mariage ressourçant, il reprend goût à l’écriture et décide de continuer les aventures de son héros Iliot qui sont aujourd’hui à découvrir aux éditions Boz’Dodor.

Le premier tome « Iliot, le pays des ténèbres » est publié en avril 2017 et le tome 2 « Iliot, le Matava » est publié en décembre 2017. Ma chronique d’aujourd’hui traitera du tome 2 et voici son résumé :

Le Pays des Ténèbres n’a jamais aussi bien porté son nom. Les Stosym ont décidé de frapper un grand coup en anéantissant la ville fortifiée d’Hautus.
C’est à Iliot, devenu roi, de faire face. Mais arrivera-t-il, malgré son inexpérience, à gérer ces menaces ? Les Grands Magiciens tiendront-ils leur promesse ? Et pourquoi Rose, reine mère du royaume, semble-t-elle s’opposer à son fils ?

Attention ce roman est le tome 2 donc pour ceux qui n’aurait pas lu le tome 1, il risque d’y avoir des spoils.

CVT_Iliot-tome-2--Le-Matava_568

Mon avis

J’ai tout de suite été fan de la couverture du tome 2 qui nous annonce de grande aventure avec Iliot que nous retrouvons alors qu’il est maintenant devenu roi avec tous les problèmes que cela implique.

Le tome 1 était beaucoup dans l’exploration de l’univers, dans la description mais cette fois, nous plongeons directement dans l’action. Iliot se voit, dans ce tome 2, confronté à la dureté de sa nouvelle fonction. Il n’est qu’un adolescent mais il se voit contraint de prendre des décisions de roi qui le dépasse.

Baptiste Piriou continue de faire vivre l’histoire d’Iliot en alternant point de vue du monde dans lequel Iliot se trouve et celui de ces parents, sur terre. Au fil des chapitres, l’auteur nous fera de nombreuses révélations mais pas encore assez pour ne pas laisser plusieurs questions en suspend à la fin du roman. J’avoue avoir hâte de lire la suite.

Baptiste Piriou a une plume toujours aussi agréable à lire. Le rythme du roman avance tranquillement mais est assez efficace pour nous donner envie de connaitre la suite.

Le mot de la fin

Baptiste Piriou réussi l’exploit de nous tenir en haleine avec son tome 2 de la saga d’Iliot. Son envie de nous toucher, avec cette saga qui lui tient à cœur, est palpable et c’est un réel plus pour ces écrits. L’auteur réussi à charmer ses lecteurs et c’est un oui, pour ma part, pour ce tome 2.

N’hésitez pas à vous procurer ce roman disponible en version numérique et papier ICI.

______________________________________________________________________________________

Auteur : Baptiste Piriou
Edition Boz’Dodor
Genre : Fantastique
Date de sortie : 16 décembre 2017
Nombre de pages : 288 pages
Prix : 16 € version papier, 3,99 € version numérique

______________________________________________________________________________________

Publicités

2 réflexions sur “« Iliot – La Matava » de Baptiste Piriou

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s