Chroniques litteraires

Rencontre avec Erika Boyer

Je vous présentais il y a deux jours l’un de mes coups de cœur « Le langage des fleurs » (chronique ici) et son auteur, Erika Boyer, a gentillement accepté de m’accorder une interview. Je vous emmène à sa rencontre.

IMG_3359.JPG

Tout d’abord bonjour Erika Boyer et merci du privilège que tu accordes à mon blog en acceptant cette interview.

Qui êtes-vous Erika Boyer ?

Je suis une jeune femme de vingt-sept ans qui habite vers Bordeaux avec son conjoint et ses animaux. Amoureuse des mots, j’ai la chance de pouvoir aujourd’hui me consacrer uniquement à cet amour en écrivant depuis chez moi.

Ce qui vous a poussé à écrire ?

J’ai toujours eu beaucoup de choses à dire et comme j’ai parfois eu des difficultés à les exprimer à l’oral (non pas que je sois timide), j’ai souvent choisi de passer par l’écriture. Néanmoins, jusqu’à la sortie de mon premier roman, je n’aurais jamais pensé pouvoir écrire un livre entier. Je me suis lancée un peu par hasard et finalement je suis passée de petits textes écrits pour mes amis et pour moi-même, à des manuscrits que des inconnus lisent !

Depuis quand écrivez-vous ?

C’est un peu cliché mais j’écris depuis que j’ai l’âge de le faire. Comme je l’ai dit juste avant, j’ai un amour démesuré pour les mots. Ainsi, je suis passionnée par l’apprentissage des langues, j’aime lire et bien sûr, j’aime écrire. J’ai très vite utilisé ce moyen d’expression pour évacuer mon trop plein d’émotions. Et finalement, c’est en 2016 que j’ai commencé à écrire des textes plus longs avec mon premier roman, ‘Pardon’.

Avez-vous un rituel d’écriture ?

Un rituel, pas forcément, mais je commence à procéder de la même façon pour chaque manuscrit. Je laisse l’idée venir (j’ai la chance de ne pas avoir à réfléchir, les idées me viennent naturellement et me hantent ensuite jusqu’à ce que je les écrive), je prends des notes à chaque fois que quelque chose me viens puis, quand je suis imprégnée de l’ambiance et que je me sens prête à m’y plonger, je commence à rédiger le plan et les fiches personnages. Et après ça, je me lance dans l’écriture. J’écris en moyenne un chapitre par jour mais cela peut varier.

Où trouvez-vous l’inspiration des magnifiques romances que vous écrivez ?

Merci pour le compliment ♡ Je suppose que je la trouve dans la vie de tous les jours ? Ma propre expérience, celle de mes proches, les films que je regarde, les livres que je lis… Le monde qui nous entoure regorge de sujets intéressants, il n’y a qu’à choisir !

Pourquoi avoir choisi d’écrire des romances ?

Je pense que rien n’existe sans l’amour. Je ne suis pas moi-même une grande romantique mais je ressens énormément de choses (trop, même) et je sais que l’amour est le sentiment le plus fort. Et par « amour », je n’entends pas uniquement l’amour romantique, cela peut-être l’amour de sa famille, l’amitié, la passion… ce sont des formes d’amour à différents degrés. J’aime ce sentiment, j’aime l’amour, j’aime les gens qui aiment… alors j’aime écrire sur l’amour.

cover1.png

couverture.png

Pourquoi vous être dirigée vers l’auto-édition ?

Au début, je l’ai fait car je voulais simplement imprimer le livre pour mes proches et pour moi, mais finalement, plus de gens que prévus ont montré de l’intérêt et j’ai donc prévu de continuer. L’auto-édition offre une liberté que j’apprécie. Je peux écrire ce qui me plaît, comme j’en ai envie, choisir la couverture et vraiment décider de tout, du début à la fin. Cette indépendance est plaisante et c’est une des raisons pour lesquelles je passe par l’auto-édition. Mais si je suis honnête, je dirais aussi qu’il y a une certaine facilité à s’auto-publier et que c’est aussi la raison pour laquelle j’utilise cette méthode.

Qu’est-ce qui vous tient à coeur dans la vie ?

Tellement de choses… Je dirais qu’idéalement, je rêve d’un monde plus juste dans lequel on cesserait enfin de se juger les uns les autres. J’ai pour principe que chacun peut faire ce qu’il veut, même si moi je n’aurais pas fait ce choix, tant que cela ne blesse personne. C’est pour ça que j’ai choisi d’écrire sur l’inceste consenti, un des plus grands tabous de notre société. J’aimerais offrir un point de vue différent sur certains sujets et peut-être élargir les horizons de quelques lecteurs. Je ne cherche pas à donner des leçons, je veux juste partager mon avis et permettre aux gens d’avoir un second point de vue, peut-être différent de ceux qui les entourent. Parce que c’est souvent ça le problème de l’étroitesse d’esprit, les gens autour de nous qui mettent leurs idées à la place des nôtres…

Je pourrais en discuter des heures et je me suis déjà égarée, je crois. Je dirais donc que le droit de vivre notre vie sans être jugé en permanence (sexualité, religion, choix de carrière, goûts…) est ce qui me tient le plus à coeur.

Que lisez-vous en ce moment ?

En ce moment, je lis le premier tome de la saga Imriel, écrite par Jacqueline Carey. C’est une saga qui complète la principale, Kushiel, dont je suis extrêmement fan. L’auteure a créé un univers vraiment incroyable et j’ai du mal à m’en détacher !

Je sais que votre prochain roman est prévu pour l’hiver 2018 (et j’ai vraiment hâte de le chroniquer) mais avez-vous d’autres projets d’écriture ? Pouvez-vous les partager avec nous ?

En réalité, d’autres livres sortiront avant ! L’hiver 2018 annoncera la sortie du spin-off de ‘Le langage des fleurs’ mais je pense qu’au moins deux romans sortiront avant lui. D’ici la fin de l’année, le roman érotique que j’ai écrit à quatre mains avec mon amie verra le jour, et début 2018, le roman M/M (littérature gay), sur lequel je suis actuellement en train de travailler, devrait lui aussi être sorti. J’en parle un peu plus dans un article (ici) si cela intéresse !

Dans mes chroniques, j’ai toujours le mot de la fin et aujourd’hui il est à vous :

Un grand merci pour cette interview ! Et surtout, merci de t’intéresser à mes livres ♡ Merci également à ceux qui liront mes réponses et jetteront peut-être eux aussi un œil à mon travail. J’espère pouvoir échanger avec toutes ces personnes dans l’avenir !

Vous pouvez retrouver Erika Boyer sur son site ici

Pardon en version papier ici

Le langage des fleurs disponible le 21 juin 2017 ici

Publicités

3 thoughts on “Rencontre avec Erika Boyer”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s