« Ailleurs, c’est forcément mieux » de Sacha Stellie

Je vous emmène aujourd’hui découvrir le petit dernier de Sacha Stellie.

Sacha Stellie a suivi des études littéraires avant de se diriger vers une formation de publicitaire. Passionnée par l’écriture depuis toujours, elle se lance dans la grande aventure de l’écriture. En Mai 2016, elle publie en auto-édité « Le choix des tricheurs » puis « La vie rayée » en Juin 2016. Sacha Stellie publie ensuite, en Mai 2017, « Roue libre en kaléidoscope« .

Continuant sur sa lancée, le 3 mars 2018 est sorti « Ailleurs, c’est forcément mieux » dont voici le résumé :

Je m’appelle Charles, j’ai trente-neuf ans. Je suis ce que certains aiment à qualifier de cynique. Un personnage outrecuidant, ostentatoire, qui fait semblant de sourire au monde, surtout aux femmes, qui a la débauche facile et le travail exigeant.
J’avance ainsi dans la vie, sans encombre, avec le désavantage de ceux qui ont une belle gueule, un charisme claquant et un humour acerbe. Je suis donc aux yeux de tous ce cynique mondain qui a réussi.En réalité, je suis tout simplement un sale type.
Un sale type brinquebalant, qui ne profite jamais de rien à cause de cette pathologie nauséabonde qui consiste à penser qu’ailleurs, c’est forcément mieux. Un mec qui ne vit pas parce qu’il attend quelque chose qui ne vient pas sans même savoir ce que c’est. Un sinistre individu qui écrase les gens de ses lourdes convictions, de cette détestable assurance, de son désir obsessionnel de rentabilité et de son manque viscéral de disponibilité. Un personnage égocentrique qui n’éprouve de réelle affection que pour la pierre tombale de sa mère. Un pauvre drille qui aime gagner et amasser de l’argent mais que tout l’or du monde ne parviendrait pas à rendre heureux.Un sale con en somme, mais un con lucide. »
Ce roman est la percutante introspection d’un homme qui, comme tant d’autres, s’est perdu dans une existence mal choisie, un arrogant voyage dans les noirceurs des remises en question et une claquante révolution intérieure audacieuse et perçante.

51kKZQTaMuL._SX195_.jpg

MON AVIS

Dans ce dernier né de Sacha Stellie, nous retrouvons Charles qui, dès le début, se montre particulièrement agaçant, odieux, moqueur. C’est une personne qui n’est jamais satisfaite allant jusqu’à « envoyer balader » des gens comme sa secrétaire qui commencent à voir ce comportement comme très désagréable. Pour Charles, ailleurs c’est forcément mieux. Charles est la personne parfaite pour représenter ce que l’on pourrai appeler un con****.

Mais l’espoir n’est pas perdu pour Charles puisque lorsqu’il rencontre ses nouveaux voisins, un père et son fils, il se prend d’amitié pour eux malgré son aversion pour les enfants. Tout bascule lorsque Charles reçoit des lettres d’une inconnue mystère. Au fur et à mesure que sa curiosité le poussait encore et toujours à lire ses lettres, Charles se transforme et commence à voir la vie autrement.

Dans ce roman, Sacha Stellie nous embarque dans une aventure hors du commun avec un personnage qui va à l’encontre des héros que l’on a l’habitue de voir dans nos histoires et c’est justement un des points qui m’a de suite plu dans ce roman. L’anticonformiste en moi a encore parlé.
Comme à son habitude, Sacha Stellie a une superbe plume, avec des chapitres ni trop long, ni trop court et un vocabulaire efficace. J’ai apprécié que chaque chapitre porte le nom des ressentiments de Charles dans cette partie de l’histoire. Cela nous annonce de suite la couleur et amène le lecteur a tourné les pages encore et encore.

LE MOT DE LA FIN

Sacha Stellie nous ravie encore une fois avec son dernier roman qui pour moi a été une magnifique leçon de vie. Rien n’est définitif, tout le monde doit se remettre en question et peut changer. Chaque mot écrit ici ne rendrait pas assez justice aux sentiments que Sacha Stellie nous livre à travers le personnage de Charles. Ce roman m’a bouleversé et il ne vous reste plus qu’à foncer vous le procurer. Vous ne serez pas déçu, promesse d’Ellsy Lou.

Vous pouvez retrouver « Ailleurs c’est toujours mieux » en version numérique et papier ICI.

______________________________________________________________________________________

Auteur : Sacha Stellie
Editeur : Auto-édité
Date de sortie : 3 mars 2018
Nombre de pages : 190
Prix : 16,88 €

______________________________________________________________________________________

 

 

Publicités

2 réflexions sur “« Ailleurs, c’est forcément mieux » de Sacha Stellie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s