Chroniques litteraires

« L’interphone ne fonctionne toujours pas – partie 2 » de Pierre-Etienne Bram

Aujourd’hui, je vous emmène découvrir le second roman de Pierre-Etienne Bram « L’interphone ne fonctionne toujours pas – partie 2 ».

Je ne vous présente plus Pierre-Etienne Bram dont vous pouvez retrouvez l’interview qu’il m’a gentiment accordé ici.
Après vous avoir présenté son premier roman qui n’est autre que la première partie (chronique ici), il m’était difficile de ne pas vous parler de sa digne suite et fin dont voici le résumé :

« Hola je m’appelle Celia ». Il y a 300 jours, déjà, c’est avec ces mots que j’étais tombé sous le charme de cette belle Argentine, rencontrée sur Meetic. Sa voix n’avait fait que confirmer mon attirance pour elle. Pourtant, nous ne nous étions toujours pas rencontré… J’avais commencé à douter sérieusement de la réalité de son existence vu qu’aucun de nos rdv IRL n’avaient abouti. « Elle est bien réelle et belle comme sur ses photos » m’avait rassuré Caroline, une amie qui, avec son mari, l’avaient rencontrée. Comment expliquer alors son refus perpétuel de concrétiser notre amour ? Tant d’énergie et de temps peut-être perdu, je désespérais de la tenir un jour dans mes bras. Mais en persévérant, on arrive à tout…

A tous ceux qui n’ont pas lu « L’interphone ne fonctionne toujours pas – partie 1 », ma chronique peut comporter certains spoilers.

Mon avis

Nous nous replongeons dans le roman de Pierre-Etienne Bram et retrouvons le narrateur ainsi que Celia qui en sont toujours au stade de la conversation quasiment 1 an après leur rencontre virtuelle.

J’ai particulièrement aimé l’originalité de la couverture qui, une fois les 2 romans rassemblés, forme une seule image.

Dans cette deuxième partie, nous sommes enfin proche du dénouement et une question est sur toutes les lèvres : Vont-ils enfin se voir ? Je peux vous dire que Célia n’aura de cesse de le faire tourner en rond à coup d’envoi de photos, de rendez-vous bidons ou ratés. Le plus énervant dans cette histoire est qu’elle sait qu’il fera toujours son possible pour venir et fera ce qu’elle lui demande. Nous découvrons ici une Célia bien plus changeante que dans le premier roman. Nous subissons avec le narrateur tantôt son amour, tantôt sa dépression, ses longs silences et ses colères.
Je suis ravi de voir l’évolution du narrateur qui, après beaucoup de désillusions, ne s’empêchera plus de profiter de weekend ou de vacances au grand damne de Célia, qui se sentira de plus en plus en position de faiblesse.

L’histoire est beaucoup plus romancée et beaucoup plus rythmée que la première partie. Les pages se tournent à vive allure afin d’avoir le fin mot de cette histoire. Ce fût encore une fois un plaisir de retrouver l’efficacité de la plûme de Pierre-Etienne Bram.
Un point que j’ai vraiment apprécié fût la distinction bien marquée entre les sms, les emails, les discussions et les discussions GTalk. Ce fût le point négatif que j’avais noté lors de ma lecture de la première partie et je suis ravie que cela soit corrigé. Vous apprécierez aussi, la lecture n’en ai que plus appréciable.

Le mot de la fin

Pierre Etienne Bram a encore réussi l’exploit de me tenir en haleine jusqu’à la fin de son roman. Ma préférence reviendra à cette deuxième partie que je préfère de part son rythme haletant. Le mélange d’émotions par lequel nous passons à la lecture de ce roman vous empêche de fermer le livre avant la fin, qui vous réservera une sacré surprise.

Je vous recommande donc « L’interphone ne fonctionne toujours pas » donc son intégralité. Entre amitié, romance et choix de vie, Pierre-Etienne Bram vous captivera.
N’hésitez plus, Celia vous attend. Pourrez-vous la voir ?

Livre disponible en version numérique et papier ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s