« Tout va bien, je t’aime » de Marjorie Levasseur

Aujourd’hui, je vous emmène vers une fabuleuse avant première et un nouveau coup de coeur pour la fabuleuse Marjorie Levasseur que je remercie de m’avoir fait confiance en tant que Beta-Lectrice ainsi qu’en tant que chroniqueuse.

Il est bien évident que je vous ne présente plus Marjorie Levasseur, mon auteure coup de cœur dont je ne cesse de parler et dont vous pouvez retrouver l’interview ICI.

Il y a plusieurs mois, je vous ai présenté ses deux premiers romans qui ont été de gros coup de cœur pour moi (chronique d’ « Une parenthèse dans ta vie… » ICI et de « Il n’y a pas d’ombre sans lumière » ICI). J’ai la chance aujourd’hui de vous parler de leur digne suite et fin intitulé « Tout va bien, je t’aime » et dont voici le résumé :

La vie n’est presque jamais un long fleuve tranquille.
C’est quand on est persuadé qu’on touche enfin au bonheur parfait ou qu’on n’a plus rien à attendre de la vie que le destin nous joue des tours. Tout n’est alors que remise en question de ses propres certitudes. Quels imprévus viendront chahuter Nathaniel et Nanou dans leur bonheur tout neuf ? Quels doutes vont venir assaillir Clémence et Frédélian ?
Et quel grain de sable va perturber la routine tranquille au sein des Lilas ?

Entre amour et amitié, joie et déception, venez retrouver les personnages des deux premiers tomes de la série : Une parenthèse dans ta vie et Il n’y a pas d’ombre sans lumière.

A tous ceux qui n’ont pas lu « Une parenthèse dans ta vie… » ainsi que « Il n’y a pas d’ombres sans lumière », ma chronique peut comporter certains spoilers.

couv22117306
Mon avis

Retrouver mon couple coup de cœur qu’est Clémence et Frédélian fût un mélange de joie et de tristesse puisque ce troisième tome est le dernier. Mais Marjorie
Levasseur a l’art et la manière de finir en beauté.

Nous retrouvons donc Clémence et Frédélian dans leur vie de jeunes mariés et parents et plus amoureux que jamais.
Frédélian a tout ce dont il a toujours rêver et aujourd’hui il a aussi pris son avenir en main et est en stage en tant qu’Educateur. Mais allier étude et famille n’est pas toujours facile et reposant et des conséquences en découleront forcément.
Clémence, quand à elle, est comblé par son rôle de maman et continue de s’occuper avec joie de Madeleine qui habite toujours dans sa petite dépendance accolé au domicile de Frédélian et Clémence. Mais comme toutes les jeunes mères, Clémence veut aussi être une femme et certains démons ne sont pas si facile à faire partir.

… mais elle ne se sentait plus femme, seulement mère. Elle ne se trouvait plus attirante, comment Frédélian aurait-il pu la désirer autant qu’avant, aux premiers mois de leur histoire ?

Nous rentrerons aussi dans l’intimité du tout jeune couple que forme Nanou et Nathaniel. Stéphanie dit Nanou, aide soignante aux Lilas, folle amoureuse, a franchi une grande étape en vivant avec Nathaniel malgré la méfiance dont elle fait preuve.

Il n’y avait guère que quand Nanou dormait qu’elle semblait sereine. Eveillée, elle était sans cesse sur la défensive, parfois prête à mordre, c’était comme un instinct de survie.

Aujourd’hui ils forment une magnifique famille avec Hugo, le fils de Nanou et ils sont plus heureux que jamais.
Mais c’est lorsque le bonheur est au plus haut que les embûches commencent à se mettre sur leur chemin et je peux vous dire qu’ils ne sont pas au bout de leur peine. Quand ce qui tombe dans l’oubli resurgit cela peut forcément faire des dégâts. Les fameux flashbacks de Marjorie Levasseur feront leur grand retour pour des scènes tonitruantes qui sauront nous éclaircir.

Nous suivrons bien évidemment le quotidien des Lilas avec ces merveilleux soignants et ses résidents pas comme les autres qui nous ravirons avec leurs surprises. Je vous révélerais juste qu’il y a de l’amour de l’air, mais Chut !

Marjorie Levasseur signe ici une merveilleuse fin aux aventures de Clémence et Frédélian et de leurs amis. L’histoire est captivante et le rythme est dosé juste comme il faut, si bien que nous respirons au rythme des pages. Vous ne pourrez vous empêchez de faire defiler les chapitres encore et encore jusqu’à la grande scène finale. Comme toujours la plume de Marjorie Levasseur est efficace, douce et que dire d’autres à part fabuleuse.

Les petit plus, que nous offre Marjorie Levasseur et que j’ai adoré, sont les citations en début de chapitre nous indiquant le ton.

Le mot de la fin

C’est avec un certain pincement au cœur que j’écris cette chronique puisque cela représente la fin de cette série qui a été un énorme coup de cœur pour moi du premier tome au dernier. Marjorie Levasseur a su me captiver et me charmer jusqu’à la fin.

Je ne peux que vous recommandez ce roman ainsi que ces prédécesseurs (« Une parenthèse dans ta vie… » et « Il n’y a pas d’ombres sans lumière ») vous y trouverez de l’amour, de la fraîcheur, des rebondissements et tout ce qu’il faudra pour passer un moment lecture superbe.

Livre disponible en version numérique ICI. Le broché sera disponible prochainement.

L’auteur vous à réserver une surprise puisque l’Ebook sera à 0.99 € le jour de sa sortie. Vous ne pourrez que craquer alors n’hésitez plus.

Publicités

3 réflexions sur “« Tout va bien, je t’aime » de Marjorie Levasseur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s